Kinshasa, 27/12/2008 / Société

L’Archevêque Laurent Monsengwo a inauguré mercredi la veille de Noël la télévision catholique Elikya installée au centre Béthanie de la Gombe à Kinshasa en présence de hautes personnalités politiques et religieuses sous les auspices de l’apostolat des laïcs ADEC

Tel l’éclat de l’avènement sur terre de l’Enfant Dieu de la Promesse ainsi qu’Il est célébré à la fête universelle de la Nativité dans l’ambiance de laquelle le grand public baignait du reste mercredi la veille effective de Noël, l’Archevêque de Kinshasa, Mgr Laurent Monsengwo Pasinya, imprimait à cette date la marque tout aussi d’éclat de l’événement de l’inauguration à Kinshasa de la Télévision catholique Elikya.

Comme dans le cas de l’avènement de l’Emmanuel, Dieu venu parmi les hommes, suivant une ancienne promesse divine perçue par les prophètes judaïques, la télévision Elikya a aussi effectué son avènement suivant les promesses de ses concepteurs.

Pendant que se faisait attendre avec une certaine impatience la concrétisation du projet de ladite télévision, suivant un vœu exprimé il y a sept ans par feu Cardinal Etsou particulièrement à l’association patronale laïque Apostolat des dirigeants, entrepreneurs et cadres chrétiens catholiques ADEC, à en croire le numéro 1 de cette association, le Sénateur jacques Mbadu Nsitu, on se rappelle qu’en novembre 2007, le Chancelier d’alors de l’Archidiocèse de Kinshasa en la personne de l’Abbé Camille Esika avait laissé entendre que cette télévision allait voir le jour à l’actuelle Noël 2008.

Cette annonce avait été faite en marge de la réception de quelque 1.700 tonnes de matériel d’équipement de cette télévision par les responsables de l’ADEC en présence de l’Evêque Administrateur Apostolique d’alors de l’Archevêché de Kinshasa, Mgr Daniel Nlandu. C’était le signe irréfutable que le projet marquait son bonhomme de chemin.

Une autre confirmation de la même promesse de lancement de la RTCE à Noël 2008 viendra cette fois du Secrétaire général et numéro 1 de l’ADEC à l’occasion de l’accueil solennel au début du mois de juillet 2008 du nouvel Archevêque Laurent Monsengwo par l’association patronale catholique. Dès le mois d’août était d’ailleurs lancés les premiers essais du signal de RTCE.

Et voilà que le lundi 22 décembre le numéro 1 de l’ADEC reprit de lancer un communiqué annonçant l’irréversible inauguration de la chaîne de télévision catholique tant attendue. Un public sélect se donna le rendez-vous au Centre catholique Béthanie où est installée cette télévision pour assister à la manifestation inaugurale pendant que tout Kinshasa vivait déjà la grande agitation de préparatifs de veillée de Noël.

Hormis le gotha ecclésiastique de l’entourage de l’Archevêque Monsegwo qui se présenta en compagnie de deux de ses adjoints, Mgrs Daniel Nlandu et  Edouard Kisonga, le jardin intérieur du centre Béthanie accuellit dans le cadre de la cérémonie des personnalités du Parlement dont des membres des bureaux de ses deux Chambres, en l’occurrence le Questeur de l’Assemblée nationale, M. Bahati Lukuebo, le 1er et le 2ème Vice-président du Sénat, respectivement M. Mokolo wa Mpombo et Cardoso Losembe, le Sénateur Jacques Mbadu Nsitu à la tête des membres de l’ADEC, le ministre de la Presse et Communication, M. Lambert Mende, porte-parole du gouvernement, et deux de ses collègues dont le ministre Mboso Kiamputu de l’Industrie, le Conseiller politique du Chef de l’Etat, M. Chissambo.

Le reste du public assistant à l’événement comptait des prêtres et beaucoup de cadres laïcs des milieux divers de la société congolaise. La manifestation a été axée autour de trois interventions respectivement du numéro 1 de l’ADEC, le sénateur Jacques Mbadu, du ministre de la Presse et de la Communication Lambert Mende, et au point culminant de la cérémonie, de l’Archevêque Laurent Monsengwo lui-même en personne, qui procéda à la solennelle inauguration des installations de la télévision Elikya en commençant par bénir la Statuette Mariale Regina Mundi installée sur la Cour intérieure de l’imposant bâtiment du Centre Béthanie. Une visite de ces installations et un rafraîchissement offert à l’assistance clôturèrent la mémorable manifestation.

Toutes les communications des orateurs du jour ont souligné l’importance de l’avènement de la télévision catholique pour en quelque sorte révolutionner, avec la nouvelle et meilleure dynamique qu’elle est appelée à apporter dans le monde des médias congolais. Le Sénateur Jacques Mbadu, Secrétaire général de l’ADEC, et premier intervenant à prendre la parole, a situé l’effort de la réalisation du projet sans trop faire sortir l’apport de son association, alors que cette contribution déterminante paraissait manifeste. Voici la communication de dirigeant de l’ADEC   
      
Discours du Sénateur Jacques Mbadu

Excellence Monseigneur l’Archevêque de Kinshasa,
Excellences Messeigneurs les Evêques,
Honorables Messieurs les Députés et Sénateurs,
Excellence Monsieur le Ministre de la Communication,
Excellences madame et Messieurs les Ministres 
Monsieur le Gouverneur de la Ville province de Kinshasa,
Très chers membres de l’ADEC,
Distingués Invités,
Mesdames et Messieurs,
Chers Frères et Sœurs en Christ,


Avant toute chose, permettez-moi de vous souhaiter la bienvenue, et, ensuite, de vous remercier de vous être joints à nous à l’occasion de l’inauguration de la Radio télévision catholique Elikya, et cela malgré vos multiples occupations en cette période de fin d’année.

Le 8 juillet 2001, soit 7 ans jour pour jour, en conclusion des travaux de l’Assemblée plénière des Evêques de notre pays, Son Eminence Frédéric cardinal Etsou Bamungwabi, Archevêque de Kinshasa et Président de la Conférence épiscopale nationale de la république démocratique du Congo, d’heureuse mémoire, s’adressant aux membres de l’Apostolat des Dirigeants, Entrepreneurs et Cadres chrétiens catholiques, ADEC en sigle, réunis au Grand Hôtel Kinshasa, faisait observer ce qui suit, nous citons :

« L’espace social médiatique de notre ville de Kinshasa en particulier et de notre pays la RD Congo en général est infesté de doctrines erronées et étrangères à la vérité de l’Evangile. Ces doctrines n’enseignent que : le bonheur terrestre, la prospérité, le succès, la délivrance de sorcellerie et des maladies de toutes sortes, au mépris des analyses objectives des situations et des événements.

« Ces sectes à prétention chrétienne, lisant et interprétant la Bible à leur manière, annoncent un Evangile de l’abondance et de la facilité qui préconisent plutôt un Christianisme mutilé, une vision tronquée du Salut chrétien, au mépris de la dimension historique, du caractère intégral du Salut, tels que proposés dans la Révélation », fin de citation ;

Voilà pourquoi, face à ces déviations, Son Eminence Frédéric Cardinal Etsou avait jugé capital et urgent de doter notre immense pays de près de 2,5 millions de kilomètres carrés d’une Télévision catholique devant couvrir le territoire national, et même rayonner tout autour de ce sous-continent qui est entouré de 9 pays voisins. Aussi, la réalisation de ce projet fut confiée à l’ADEC.

Dans l’entendement de l’initiateur du projet, nous avons cité Son Eminence Frédéric Cardinal Etsou, la télévision catholique que nous inaugurons aujourd’hui doit être :

  1. Une Télévision soucieuse de la promotion humaine, qui annonce le salut intégral de l’homme et qui met l’homme debout ;
  2. Une Télévision qui nous montre : les fidèles qui prient, les papas et mamans au travail, les enfants à l’école, les enseignants et les professeurs qui donnent cours, les documentaires d’information politique, économique, scientifique et religieux ;
  3. Une Télévision qui enseigne les vertus chrétiennes et la vraie doctrine chrétienne, et qui puisse promouvoir les jeux et loisirs sains ».

Pour concrétiser ce projet, il nous a fallu mobiliser, outre les énergies, des moyens financiers conséquents pour : l’achat des équipements, la formation de nos futurs techniciens tant d’exploitation que de maintenance, aussi et surtout la formation de nos journalistes et producteurs et autres auxiliaires indispensables pour le bon fonctionnement d’une Télévision viable et crédible.

La Radiotélévision catholique que nous inaugurons aujourd’hui est une société des personnes à responsabilité limitée avec un capital de Six Cents Cinquante Mille Dollars Américains (USD 650.000) dont Trois Cents Mille Dollars Américains (USD 300.000) ont servi à l’achat des équipements. C’est ici, pour nous, l’occasion de remercier très sincèrement tous ceux qui ont mis la main dans la poche, notamment toutes les paroisses de Kinshasa, le Congrégations religieuses, ainsi que tous les autres chrétiens catholiques très engagés à travers l’ADEC.

Que les uns et les autres trouvent ici l’expression de notre très profonde gratitude. Et que le Seigneur les bénisse tous, les garde et leur rende au centuple le produit de leur générosité.

Par la Télévision que nous inaugurons aujourd’hui, les fidèles catholiques et tous les hommes de bonne volonté pourront accéder : 1) à l’objectivité des émissions, 2) à l’analyse des problèmes de société à la lumière de la foi, 3) à l’information générale objective, 4) à l’annonce courageuse de l’évangile de vérité, 5) ainsi qu’à l’éducation aux valeurs chrétiennes que sont la paix, la vie fraternelle, le dialogue, la réconciliation, l’amour, la charité, la solidarité, le travail, la justice, le respect de la personne humaine, etc.

Excellences Messeigneurs les Evêques,
Honorables Messieurs les Députés et Sénateurs,
Excellence Monsieur le Ministre de la Communication,
Excellence Madame et Messieurs les Ministres,
Monsieur le Gouverneur de la ville province de Kinshasa,
Très chers membres de l’ADEC,
Distingués Invités,
Mesdames et Messieurs,
Chers Frères et Sœurs en Christ,


Avant de clore notre propos, nous aimerions remercier Son Excellence Monseigneur Laurent Monsengwo Pasinya, Archevêque de Kinshasa, qui, en bon Père de la grande famille catholique de Kinshasa, a pris la relève de la réalisation du projet RTCE avec beaucoup de dextérité.

Excellence Monseigneur l’Archevêque, Très chers Frères et Sœurs membres de l’ADEC, A vous tous membres du personnel de la Télévision catholique. Pour terminer, nous émettons un souhait qui est celui de toute la chrétienté catholique de l’Archidiocèse de Kinshasa en général, et celle regroupée au sein de l’ADEC en particulier, c’est celui de voir cette Télévision catholique être bien gérée et avec orthodoxie.

C’est pourquoi nous voudrions voir la mise en place au sein du Conseil de gestion, trois organes pouvant garantir la transparence, à savoir : outre le Comité de direction, un Comité des finances et un Comité de l’Audit.

Car, nous sommes convaincus qu’à travers la Télévision catholique que nous allons inaugurer tout à l’heure, la République démocratique du Congo ne pourra que gagner dans sa quête définitive de la paix et du décollage économique, afin de réunir tous ses fils et filles dans un monde plus humain et plus fraternel. Nous vous remercions ».

(DN/Yes)

Daniel Nzuzi/MMC