PDF Print E-mail
Written by RICH NGAPI ET REGINE KIALA    
Monday, 09 June 2008
Image« 25 ans d’épiscopat au service de la vérité, la justice et la paix (1980 – 2005 », est une collection d’ouvrages, qui reprend l’itinéraire d’un homme, d’un témoin et d’un acteur attitré de l’Eglise catholique et de la scène politique congolaise : Mgr Laurent Monsengwo Pasinya.

Publié en trois tomes, Cet ouvrage rassemble les interventions les plus significatives de l’ancien archevêque de Kisangani au regard de ses différents engagements sur la « vie dans la cité », en vue de l’avènement de la démocratie en République démocratique du Congo.

Le recteur honoraire des facultés catholiques de Kinshasa, abbé Paul Bwetubela et le secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), abbé Léonard Santedi, ont procédé, le mercredi dernier, en la cathédrale Notre-Dame du Congo, à la présentation d’un ouvrage sur les vingt cinq ans d’épiscopat de l’archevêque de Kinshasa, Mgr Laurent Monsengwo.

Rédigée par le Père Roger Gaïse N’ganzi (théologien) et le professeur Isidore Ndaywel è Nziem (historien), cette collection de 1500 pages, en trois tomes, publiée aux éditions Mediaspaul et Carthala, est préfacée par le président du Conseil pontifical pour la culture, Mgr Gianfranco Ravasi. Le premier tome s’intitule « vingt cinq ans d’épiscopat, Mgr Monsengwo, pasteur infatigable », le second « Monsengwo artisan de justice et de paix » et le troisième « Monsengwo passionné de la science ».

Pour monter l’expérience des auteurs dudit ouvrage, le père Bwetubela a indiqué que la démarche du professeur Isidore Ndaywel est connue. « Elle est celle de l’homme de science, engagé dans la promotion des valeurs humaines et chrétiennes. Le professeur est préoccupé de contribuer au devenir de son pays par l’élaboration d’un véritable civisme national. Son ouvrage monumental de plus de 900 pages, consacré à l’histoire générale du Congo est l’un des témoignages », a-t-il déclaré. L’archevêque de Kinshasa a, pour sa part, remercié les auteurs ainsi que l’assistance.

Cette cérémonie a connu l’assistance des plusieurs personnalités, à savoir le président du Senat, Léon Kengo, le Nonce apostolique, les évêques auxiliaires, les députés et sénateurs ainsi que des prêtres, religieuses et religieux de différentes congrégations.

ARTISAN DE JUSTICE ET DE PAIX

« Mgr Laurent Monsengwo artisan de justice et de paix », c’est l’intitulé du tome II dont nous présentons le résumé dans la suite de ce texte. Ce volume de presqu’une centaine de titres rassemble les interventions les plus significatives de Mgr Laurent Monsengwo au regard de ses différents engagements sur la « vie dans la cité », en vue de l’avènement de la démocratie en République démocratique du Congo. De fait, ces textes – très divers par leurs genres et leurs perspectives – sont porteurs d’appels qui touchent des domaines très concrets, offrant des éléments de solution à des problèmes souvent dramatiques qui ne cessent de tourmenter la RD Congo et bien d’autres pays du continent africain.

Voici l’intime conviction de Laurent Monsengwo : « L’évêque, non seulement ne peut ignorer ces problèmes, mais il ne doit pas non plus réduire son engagement et son message à des appels génériques : bien au contraire, il est appelé à pénétrer dans l’enchevêtrement complexe et si confus des questions socio-politiques, en faisant toujours resplendir les grandes valeurs humaines et évangéliques de la paix, la justice, la solidarité, la dignité de la personne et la liberté ».

L’ancien archevêque de Kisangani s’est ainsi exprimé non seulement sur ces questions dans son diocèse, mais aussi en tant que président de la Conférence épiscopale et surtout, en sa qualité de président successivement du Bureau provisoire, du Bureau définitif de la Conférence nationale souveraine (CNS), de celui du Haut conseil de la République et de son prolongement en haut Conseil de la République-Parlement de Transition (HCR-PT).

De façon constante, l’archevêque de Kinshasa fait montre d’une vigilance soutenue en vue de l’avènement d’un nouvel ordre socio-politique en RDC en particulier et en Afrique en général. « A tout bien considéré, l’ancien archevêque métropolitain de Kisangani avait vraiment réussi a s’imposer comme personnage incontournable pour une société congolaise véritablement démocratique » (p.5).

Il n’y a point de doute. Aujourd’hui encore, Mgr Monsengwo reste une des notabilités les plus écoutées et les plus consultées par tous ceux qui veulent aider le peuple de la RDC à accéder à un mieux-être social.
RICH NGAPI ET REGINE KIALA