RD CONGO - 19 janvier 1999
Georges Buse Falay, directeur de cabinet adjoint de Laurent-Désiré Kabila chargé des questions économiques, nie que les autorités monétaires congolaises aient recours à la planche à billets pour financer l'effort de guerre. En effet, la Banque centrale est soupçonnée par certains économistes d'avoir mis en circulation de nouvelles coupures de 50 FC et de 100 FC, encourageant ainsi l'inflation. Il est vrai que, sur le marché parallèle, il fallait 4,5 FC pour 1 dollar à la mi-janvier, contre 4,2 FC au début du mois et 3,5 FC à la fin de 1998.
Le taux de change officiel est toujours de 1 dollar contre 2,5 FC.